Road Trip en Finlande

Road Trip en Finlande

  Clac-clac, clac-clac, clac-clac, Je traîne rapidement ma valise sur le carrelage en direction de la sortie, l’excitation grimpe crescendo, je descend un escalator, en reprend un autre, enchaîne sur de nombreux couloirs, croise des panneaux « Bagage Claim », et poursuit en direction « Exit 1 » . 5 mois que je n’ai pas revu mes amis Flo & Charlotte, mes deux aventuriers préférés. Eux à traverser l’Europe de l’est, moi aux États-Unis. Une porte automatique s’ouvre sur une chouette pancarte « copain ♡ », je coure vers eux et les enlace fort dans mes bras. Les mots me manquent pour d’écrire cette sensation envahissante, le bonheur de retrouver les personnes que je porte haut dans mon cœur. Ils en font partie intégrante et j’en suis tellement fier. Helsinki, Lundi 19 juin. [Nightspot 60.380694, 25.671698] Premier soir à Porvoo sur le bord de l’eau, j’admire le calme plat de la rivière, la chaleur du feu de camp nous réchauffe et vient illuminer nos visages déjà radieux. Les retrouvailles autour de ce feu m’achèveront.  Le bois crépite sur cette superbe soirée sans nuit . En Finlande à cette période , le soleil de minuit permet de passer une nuit avec un ciel bleu foncé, où le soleil se couche à peine dans le sud du pays et pas du tout au Nord. Incroyable de découvrir ça !   Si je peux trouver l’inconvénient de la Finlande, ce n’est pas d’être totalement perdu dans une magnifique forêt de sapin, ce n’est pas non plus de ne trouver personne à 10 km à la ronde, ce sont les moustiques. Une quantité phénoménale qui nous force à fermer les portes...
Primavera

Primavera

Muchas Gracias auront été les presque seuls mots espagnols que j’aurai prononcé durant ma semaine en République Dominicaine. Logé à l’hôtel avec mon collègue durant les trois premiers jours, je vis du côté touristique de l’île. Restaurant, bar, piscine, et lunettes de soleil pendant nos moments off. On rencontra même trois françaises super sympas au bord de la piscine avec qui on partagea un chouette resto dans la ville coloniale de Saint Domingue.  La belle vie pensera t-on. Pas besoin de tout ça pourtant. Je continue la semaine seul ici, mon collègue rentre à New York. Je suis donc accueilli chez Rafael, notre client dominicain, rien de tel pour enfin découvrir la vie locale. Je tourne et me retourne impatiemment  dans mon lit . D’ailleurs je ne compte plus le nombre de lits différents que j’ai pu faire depuis mon départ de France. Mon confort se résume dans deux sacs, mais finalement ça suffit. Donc, Le ventilateur me soufflant son air chaud, l’alarme d’une voiture, le brouhaha incessant de la rue et mes coups de soleil auront décidé que je ne dormirai pas cette nuit. J’allume la lumière et croise un joli cafard, petit et tout mignon, en allant à la salle de bain. Je fini enfin par tomber vers 1h30, réveil à 4h30… La journée va être longue. La vie ici est choquante de part son contraste avec l’autre côté beaucoup plus riche. Ce n’est pas vraiment ce que j’imaginais. La pauvreté, l’insécurité, la corruption et la saleté en générale est omniprésente.  J’ai vraiment du mal à imaginer la façon de vivre des locaux tellement le fossé est...
Easton Maryland

Easton Maryland

Dans le train m’éloignant de New York , la lumière d’un soleil couchant vient s’écraser contre la vitre du train. Les arbres jouant au stroboscope avec cette belle source de chaleur, je regarde les yeux dans le vide les pavillons américains, les gens rentrant chez eux dans leur pick up où leur crossover, jouant de leurs klaxons, la vie américaine ! Pour cet article, je vous propose d’écouter Angel of small death and the codeine scene de Seafret, et également Bitter End de Rag’n Bone, incroyables titres écoutés tout au long de mon trip. Easton pendant quelques jours à découvrir la campagne américaine parsemée de ranchs ici et là, une bourgade paisible, des boutiques qui sortent des magazines, des jolies rues, bref, une chouette petite ville américaine comme on les aime. Pour partir de ce joli petit coin de paradis, pas 36000 choix,  le taxi. En attendant sur le trottoir avec ma grosse valise et mon sac à dos, je retrouve l’oenologue d’hier après midi. J’ai participé à une dégustation de vin autrichien, en associant divers aliments pour bien distinguer les subtilités du vin. Un tasting super intéressant et enrichissant ! Donc on recommence à parler ensemble, il rentre à New York,  moi aussi,  même cab,  même amtrack ! Il connaît un peu la France, fan de la bonne bouffe française, du vin forcément , du bon pain,  et du fromage! C’est juste incroyable d’échanger si facilement. En entrant dans le train, on s’installe au bar en commandant deux bières locales,  la Dogfish Ipa, et on relance la discussion sur des sujets tels la gastronomie,  la politique, la religion,...
Hotel California

Hotel California

Aujourd’hui je réalise vraiment que je suis en train de recommencer une nouvelle aventure ici, aux Etats Unis  pour quelques temps, merci à toi mon pote! C’est grâce à toi tout ça! Dimanche 5 Février, San Francisco. Il y a des heures ou je suis plus inspiré que d’autres.  4h30 Am. Le décalage horaire me fait me réveiller aux aurores… Il est 7h30 à New York… Assis dans un lit d’une des nombreuses chambres du Palace Hôtel de la New Montgomery Street, la bande son de La La Land sors de mes écouteurs. Nous sommes donc arrivés en Californie hier soir, un déluge et 10 degrés de plus nous accueilla à la sortie de l’aéroport. Après avoir laissé les valises à l’hôtel,  nous partons au restaurant Tartine Bakery. Un Pinot Noir de l’Oregon dans les mains, nous attaquons la dégustation de plusieurs petites assiettes après avoir trinqué! Cheers ! De l’artichaut fris, du steack tartare aux échalotes fries également,  du bon pain au bon beurre maison, un deuxième verre de vin,  un gamay légèrement sparkling (étrange…) accompagné de quelques morceaux d’agneau, de poulet rôti et une bonne salade aux agrumes. Une poignée d’amandes effilées torréfiées posée sur une glace vanille dégoulinant sur un moelleux à la datte nous achèvera complètement. Le retour se fera dans la nuit avançant,  à la chaleur seul des auras de lumières des trottoirs. Aujourd’hui,  toujours dans notre programme d’inspiration à l’innovation, nous ferons pour nous les 6 meilleures boulangeries de San Francisco. Mr Holmes bakery,  Tartine Bakery,  Jane, The Mill, The Neighbourh Bakehouse, et the Caw. Départ cet après-midi pour Phoenix en Arizona pour...
NYC

NYC

MARDI 28 Février 2017, 3h du matin je ne dors pas , ou plus… J’allume la lumière en me traînant jusqu’à la lampe, je sors mon vieux Packard Bell et commence à taper quelques notes hésitantes. Je suis partis de France il y a 18 jours maintenant, logé chez un ami à Brooklyn, j’ai pris le temps de découvrir cette ville. Mon premier sourire aura été d’entendre l’anglais sur toutes les lèvres, mon deuxième sera de découvrir Central Park sous la neige. Non, mon premier était en sortant de JFK. Mon deuxième… Bref, il y en a eu quelques uns ! Dont celui ci , mais c’était pour la photo ça ne compte pas.   BROOKLYN, 11 Février, Première matinée ici, la ville s’est pour une fois endormie. Tempête de neige, 20 cm sur toute la ville. Je marche seul dans la rue avec mes petites converses, super bien équipé comme d’habitude,  et réalise que j’y suis enfin ! Les Etats Unis, NYC. Les briques rouges, les school bus, les fameux trottoirs construits de grandes dalles carrées absolument insupportables en skate board, à l’australienne. Les feux sonores, les 4 voies à sens unique, les yellow cabs, et cette fameuse sirène d’ambulance que j’aime tant, je retrouve des similitudes amusantes. QUELQUES cafés histoire de se rassurer. Ça va, ça passe ! Leurs expressos sont souvent amers et forts car peu ici en boivent, ces doses sont prévues pour être coupées avec du lait ou de la crème. J’aime bien le macchiato caramel de chez Starbuck !   FREE HUGS, ce type avec sa pancarte m’a ému . J’avais envie d’y aller et...