45°58’58.6″N 6°53’20.8″E

45°58’58.6″N 6°53’20.8″E

Article et photographies retravaillés en écoutant Rhodes Wishes  http://www.deezer.com/album/11169156

 

Non ce n’est pas un code confidentiel, ce n’est pas non plus une clé wifi, ne cherchez pas vous ne débloquerez rien avec ça. A l’époque de la génération 2.0 ça pourrait pourtant paraître évident, ou nous prenons des selfies partout et n’importe quand, exportés instantanément sur facebook, instagram ou même snapchat tant qu’il y a une connexion, sinon nous sommes perdus. C’est d’ailleurs une bonne problématique, voyageons, explorons et photographions de si beaux paysages uniquement pour les partager sur les réseaux sociaux ou pour notre propre plaisir ? Peut être un peu des deux… 

Aujourd’hui je souhaite vous faire découvrir et partager avec vous ce lieu magique et ce code correspond à ses coordonnées GPS, un endroit ou je m’étais promis d’y remettre les pieds. La Réserve Naturelle Des Aiguilles Rouges, et particulièrement Le Lac Blanc. 

DSC_7855

Je commence à écrire cet article sur le banc extérieur du MBC à Chamonix, pour ceux qui ne connaissent pas cette micro brasserie, elle vaut vraiment le détour ! Une pinte de pâle ale maison au soleil après 4h30 de rando, quoi de mieux? 

Sans titre-12
Sans titre-12
8 heures plus tôt. 

Je pars de Morzine sous une brume épaisse, l’appareil photo dans le sac à dos, les batteries pleines, les cartes SD vides, je m’achète un sandwich et une carte iGN sur la route, direction Chamonix. La route des grandes Alpes Les Gets-Tanninges est particulièrement belle cet automne.  Je passe Argentière, me gare au col des montets et pars crapahuter dans la montagne. 

DSC_7667

La première fois que je suis monté au Lac Blanc, je m’étais chargé d’un gros sac, de la toile de tente,  et de tout l’armada pour faire un bon bivouac. Cette fois ci je pars plus léger, non loin de moi l’envie de remettre ça et de contempler les étoiles ce soir, mais le réveil demain matin rend les choses tout de suite beaucoup plus difficiles.

DSC_7720

Sans titre-1

DSC_7685

L’air matinal me fait supporter facilement ma veste , les nuages escaladent la montagne à une vitesse impressionnante,  je suis sujet à un spectacle grandiose,  c’est magnifique. Je continue de grimper,  950 m de d+ pour atteindre le lac, ça calme mon excitation matinale. La gorge commence à me brûler, je sens l’acide lactique se glisser dans les cuisses, le cardio monte en puissance, ça fait du bien de se sentir vivant!

DSC_7744

Sans titre-7

DSC_7746

Je n’avais finalement pas vraiment besoin de la carte, les panneaux le lac blanc démontés l’hiver sont toujours en place, je suis tranquillement le sentier, m’arrêtant de temps à autre pour shooter ce paysage grandiose, les lueurs d’automne sur fond de montagne enneigée contrastent avec cette lumière matinale,  inoubliable !  

Sans titre-2

DSC_7707

Sans titre-3

« Et juste là, un petit géranium ! Ouais, ça va être bien. Ça va être très bien même. »

 

DSC_7817

 

Le sentier se couvre petit à petit d’une brume, je me sens seul au monde dans ce paysage désertique. 

Sans titre-4

 

Quand je parlais de selfies… C’est vachement mieux avec la grimace non?

Sans titre-5

 

 

J’arrive donc au Lac blanc, époustouflant, même en le connaissant, je ne pense pas pouvoir me lasser de ce paysage s’offrant à moi.

DSC_7861

DSC_7822

Je prend quelques photos essayant d’éviter les touristes présents et d’avoir l’impression d’être seul. Genre super aventurier ! Ça marche? Non?

DSC_7867

 

Bon ok … j’ai seulement marché 2h30 pour y arriver. Cela n’empêche que c’est tout de même extraordinaire comme vue ! Et je pense sincèrement que si nous n’avions pas cette dure montée pour y accéder, le lac blanc en perdrait de son charme. C’est comme s’il nous offrait ce panorama fantastique en guise de cadeau de notre ascension !

DSC_7852

Le retour par le lac des Chésérys est partiellement ensoleillé, de grosses masses nuageuses viennent cacher de superbes spot photographiques sur des airs d’Islande, l’appareil photo éteint, je reste concentré ou je mets les pieds, j’ai juste envie de dormir après ce déjeuner montagnard. Décalage horaire oblige… 

DSC_7786

Sans titre-8

il fait bon cet après-midi, je rentre légèrement grisé par cette si belle aventure, je suis vraiment amoureux de cette région.